Accueil / Kéno / Histoire

Histoire du KENO



L'histoire du Loto en France

 

En France, c'est La Française des jeux qui a le monopole des jeux de hasard et de pronostics (à l'exception de ceux sur les courses hippiques) donc celui du loto.
Elle organise un loto, deux fois par semaine.

Il s'agit pour les joueurs de choisir 6 numéros distincts parmi 49 proposés.
Or le tirage du loto s'effectue de manière successive, en effet pour le choix de la première boule, il y a 49 possibilités.
Puis pour la seconde boule, il ne reste plus que 48 possibilités etc, jusqu'à la sixième boule. L'ordre dans lequel les boules sont tirées n'ayant pas d'importance il existe 6! soit 1 x 2 x 3 x 4 x 5 x 6 = 720 différentes manières d'obtenir le même tirage puisqu'il y a 6 possibilités pour placer la première boule puis 5 pour le deuxième etc...

La nombre de tirages différents est donc C^6_{49}, soit (49 x 48 x 47 x 46 x 45 x 44) / (1 x 2 x 3 x 4 x 5 x 6) soit 13 983 816, soit environ une chance sur 14 millions. Une vie humaine moyenne durant pour sa part environ trente mille jours, la probabilité de gagner le gros lot est largement inférieure à celle de mourir avant la date du tirage. (soit une chance sur 816 en jouant aux 4 tirages par semaine toute sa vie !)

Création du Loto par la Française des Jeux

 

Le Loto, jeu national, est né en France en 1975 d'un décret signé par Jacques Chirac. Le premier tirage aura lieu en public à l'Empire à Paris le mercredi 19 mai 1976, 73680 bulletins seulement avaient été enregistrés pour un total de 50,600 francs.

Il est organisé par la Francaise des Jeux (anciennement Loterie nationale puis Loto national), un monopole d'état, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,48 milliard d’euros en 2005.

La moitié (50,5%) est redistribuée aux joueurs et le reste finance principalement le centre national pour le développement du sport (CNDS, qui construit des piscines et des stades).

Au début, seule la région parisienne avait des points de vente (1 000 en 1976).
Durant l'été 1977, l'ensemble du territoire est progressivement couvert.
Puis au début de l'année 1978, il est possible d'acheter des bulletins dans les départements d'Outre-Mer.
Commercialement, les débuts sont médiocres.
Lancé à une date trop proche des vacances d'été, il n'entre pas immédiatement dans les habitudes des Français.
À cela s'ajoute la malchance. En effet, personne ne gagne le "gros lot" correspondant aux six bons numéros.

En septembre 1976 un premier gagnant fait la une de la presse.
La semaine suivante, le nombre de bulletins monte brusquement à 250 000.
Un mois après, un million de bulletin sont vendus puis les ventes progressent d'un million par mois jusqu'en mai 1977 où l'on enregistre le record de 7 millions de bulletins par semaine, un an après le lancement!

Le chiffre d'affaires du loto est redistribué aux gagnants pour 50,5% (exonéré d'impôts), à la société La Française des jeux pour 12%, et à l'Etat pour 37,5%. Une petite fraction du CA est également attribué aux Gueules cassées, une association née après la Première Guerre mondiale, actionnaire historique de la Loterie nationale.
Les évolutions du loto

 

Ces dernières années, le Loto a subi de nombreuses évolutions :
- Samedi 10 mars 1984 : un deuxième tirage hebdomadaire est introduit le samedi.
- Dimanche 2 septembre 1990 : le Loto « 4 tirages » est lancé.
- Dimanche 13 septembre 1992 : le Loto Système Flash (formule simple) fait son apparition . Avec ce système, le joueur se voit attribuer aléatoirement une combinaison par un terminal informatique.
- Dimanche 19 juin 1994 : lancement du Loto Système Flash multiple.
- Dimanche 16 juin 1996 : la Française des Jeux lance la formule « Loto rénové »,
- Dimanche 12 octobre 1997 : c'est le « nouveau Loto ».

Quelques chiffres

 

A fin septembre 2007 , 181 gagnants ont trouvé les 6 bons numéros dont :
- 2 gagnants à 7M€
- 1 gagnant à 6M€
- 1 gagnant à 5,8M€
- 11 gagnants à 4M€
- 8 gagnants 2M€
- 22 gagnants à +1M€
Et il y a eu 59 305 178 grilles gagnantes(tous rangs de gains confondus).

De mai 1976 à mai 2006 :
- Bulletins validés : 4 557 948 242
- Chiffre d'affaires : 44 257 482 535 euros.
- Redistribuées : 23 782 002 529 (soit 50,5% du CA)
- Gagnants à 6 numéros : 15 489
- Gagnants supérieurs à 2 millions d'euros : 714
- Gain record : 70 millions de Francs le 16 janvier 1999 à Clamart
- Gain record au super-loto : 185 millions de Francs le 20 mars 1997 à Asnières
- Notoriété du jeu : 82% des Français connaissent le Loto.
- Profil du joueur : celui de la population française dans son ensemble.

Pratique du jeu :

 

- 42% des Français ont joué au moins une fois dans l'année, soit 19 millions de joueurs,
- 32% des joueurs jouent régulièrement au moins une fois par semaine,
- 24% des validations concernent le Système Flash. (source : IPSOS Novembre 1998)